Vers le deuxième tour

41.jpg

La liste « Mens Action, Trièves Passion ! » remercie chaleureusement tous les électeurs de Mens qui ont porté leurs voix sur ses candidats : Olivier Dodinot, Arnaud Behiels, Hervé Hugueny et Jérémy Light.

Nous tenons également à remercier les scrutateurs qui se sont dévoués durant plus de 4 heures dans une ambiance parfois un peu bruyante.

Nous remercions également également le personnel de la commune.

Nous félicitons les 14 conseillers municipaux élus ce soir.

 Nous participerons aux diverses commissions proposées par la future municipalité d’Annette Pellegrin et continuerons de vous informer de notre vision des choses à travers ce blog et tous les moyens de communication disponibles.

Il reste un poste à pourvoir au second tour.

Nous avons décidé de maintenir notre candidat le mieux « voté » pour ce second tour afin de porter les thèmes que nous avons développé durant notre campagne : transparence/information, participation de tous à la vie de la commune et promotion du développement soutenable.

Arnaud Behiels sera donc notre candidat.

Les résultats à Mens et Monestier du Percy

elections3.jpg 

MENS

Inscrits: 1091

Votants: 915

Blancs-nuls: 18

Exprimés: 897

Pour être élu: 450 voix

Liste Pellegrin:

PELLEGRIN Annette: 598, élue

BARRAULT Marie: 482, élue

BON Fabrice: 543, élu

CALVAT Marcel: 516, élu

CAPELLI Myriam: 621, élue

CHEVALLY Gérard: 533, élu

DANGLES Gérard: 463, élu

FAURE REICHMUTH Sophie: 472, élue

GAUTHIER MELMOUX Sandrine: 474, élue

GOUTEL Jean-Louis: 503, élu

GUICHARD Jean-Luc: 427

GUIGUET Michel: 545, élu

MAUBERRET Jean-Paul: 570, élu

ODDOS MARCEL Pierrick: 506, élu

QUEUDOT Richard: 565, élu

Liste Joubert

JOUBERT Maurice: 331

CHABERT Jean-Paul: 372

AILLOUD PERRAUD Christophe: 323

CHARLES Philippe: 284

CHEVALIER Bernard: 327

DUGUE Denis: 319

DUSSERT Daniel: 354

ELIES Thérèse: 231

GATTO Marie-Agnès: 257

GERIN Joel: 352

LOMPECH Philippe: 242

MICHALLET Andrée: 334

PERRIER Elisabeth: 200

PHILIP Bernard: 271

SONZOGNI Patricia: 224

Liste Dodinot

DODINOT Olivier: 83

BEHIELS Arnaud: 99

HUGUENY Hervé: 82

LIGHT Jeremy: 81

Liste Gruffaz

GRUFFAZ Pascal: 14

Conclusion: la liste Pellegrin a 14 élus au premier tour

              ———————–

MONIESTIER DU PERCY

218 inscrits

189 votants

187 exprimés

MARTIN Samuel: 126

APPLANAT Marie Laure: 153

CAPRON Jean Yves: 136

CASSAR Laurence: 160

CUCHET Robert: 150

CUCHET Philippe: 138

CARINO Patrick: 121

HORVATH Stéphane: 157

PERO Nathalie: 163

REMILLAT Berhia: 150

VERHOLLE Thierry: 167

 ————————

LAVARS : 

Inscrits : 133

Votants : 115


Liste Alain Hermile-Boudin : 

Alain Hermile-Boudin : 67

Sylvain Betto : 64

Monique Sanchez : 86

Brigitte Eyraud-Griffet : 77

Denis Fluchaire : 101

Philippe Marillat : 79

André Millot : 82

Lionel Nobile : 91

Véronique Rawinski-Sabatier : 89

Jean-Christophe Tatin : 64

Patrice Terrier : 65


Liste Michel Courtès : 

Michel Courtès : 46

Agnès Leclercq : 42

Delphine Roux-Paris : 34

Jérôme Faure : 39

Philippe Risacher : 40

Elections à Mens: les résultats

Ils seront sur ce blog quelques minutes après leur publication, sans doute aux alentours de  22 heures dimanche soir.

Par ailleurs, pour se conformer au code électoral, les commentaires seront suspendus sur ce blog samedi à partir de minuit et jusqu’au dépouillement.

L’équipe Mens action – Trièves passion

Programme de la liste Joubert: notre analyse

Analyse critique du programme de la liste Mens pour tous Mens avant tout (JOUBERT/CHABERT) à partir de la profession de foi, et des propos tenus lors de la réunion publique et sur RMA    

En noir, la profession de foi, en vert, nos propres propositions et commentaires. 

Notre équipe, solidaire et apolitique, dans la continuité de la municipalité sortante poursuivra l’action entreprise, riche en réalisations attendues depuis longtemps (salle multiactivités, zone artisanale, schéma d’assainissement, vestiaire foot, boulodrome, et bien d’autres). Elle continuera à limiter la pression fiscale et l’endettement. Elle bénéficie grâce à l’équipe sortante d’une bonne santé financière et d’une situation saine. Le Maire se consacrera uniquement et totalement à la commune.    Zone artisanale :   

img9726.jpg

Il est bien d’avoir prévu une zone artisanale, mais maintenant que la construction de 4 bâtiments est achevée, on déplore le résultat en terme de paysage esthétique. Nous ne savons pas si l’architecte conseil ou le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement), structure départementale qui conseille gratuitement les particuliers et les communes (CAUE de l’Isère http://www.caue-isere.org/) ont été consultés mais cette zone souffre de l’absence de plan d’ensemble et de la non réflexion de la municipalité sur ce que pourrait être un tel projet d’aménagement.  Sans gêner nullement la construction de bâtiments destinés à des entreprises, il est possible de réfléchir à (et d’imposer) l’utilisation de certains matériaux, de certaines couleurs de bardages, de toitures qui harmoniseraient l’ensemble.  D’autant, que cette zone surplombante est très visible depuis le bourg.     

Schéma d’assainissement : 

La directive européenne n°91/271/CEE du 21 mai 1991 impose pour les collectivités comme la notre, la mise en place d’un traitement (assainissement) des eaux usées avant le 31 décembre 2005. Nous sommes donc en retard comme de nombreuses autres communes.  Le schéma général d’assainissement établi par le cabinet SAFèGE en 2006 laisse dans l’ombre le chiffrage d’une station entièrement à « filtres à roseaux » pour lui préférer une station classique à boues activées complétée il est vrai d’une petite « finition » par filtres à roseaux.  Pour nous, suivant le type de station que l’on choisit, on peut faire une économie d’investissement comprise entre 125 000 € et 250  000 € sur la construction de la station et une économie de 80 000 € par an sur l’entretien de la station. Il n’était donc pas urgent de voter au dernier conseil municipal le choix du cabinet à qui la commune attribue la maîtrise d’œuvre de cette réalisation. Le cabinet choisi se trouve être la SAFEGE alors même que le commissaire enquêteur dans ses conclusions préconisait « La Commune et SAFEGE devraient conduire une étude rigoureuse sur : 1) l’évaluation de la population à l’horizon 2015 conditionnant :  2) le dimensionnement des installations, donc le montant de l’investissement et des coûts d’exploitation,  3)l’évaluation des consommations facturées à l’horizon 2015. »    La SAFEGE, pour financer le projet qu’elle recommande, chiffrait dans son schéma directeur le prix de l’eau à 4,33 €/m3 (après prise en compte d’une correction à la baisse suite à une erreur sur les taux d’emprunt pratiqués) par rapport à un coût actuel moyen de 1,70 €/m3 soit une augmentation de 254%. Nous estimons que rien qu’avec les économies annuelles de fonctionnement, on peut faire baisser ce coût prévisionnel de 1 €/m3.  Nous pensons également, que la municipalité aurait pu anticiper cet effort financier en augmentant régulièrement le prix de l’eau pour se constituer une réserve et avoir moins recours à l’emprunt.  La commune verse à l’agence de bassin Rhône Méditerranée une « taxe pollution » pour absence d’assainissement de ses eaux. Plus le système choisi est bien calibré et économique, plus on peut le réaliser rapidement et plus vite on se libère de cette taxe.    Des informations sur la question de l’assainissement à Mens sur  http://menselections.unblog.fr/2008/03/06/mens-action-trieves-passion-notre-position-sur-lassainissement/ 

Vestiaire foot, du Stade Laurent Turc 

 img0058.jpg

Sur le principe, rien à dire, sur la qualité de la construction non plus (dans la mesure où il s’agit d’une construction conventionnelle).  Mais sur le projet au sens de l’usage du bâtiment alors là, oui !  L’entrepreneur à convaincu en cours de chantier la municipalité d’utiliser le grand espace laissé libre sous comble du fait de la pente traditionnelle de la toiture.  L’idée est bonne (vraiment) mais il aurait fallu l’avoir un peu plus en amont du projet, car le FCSI (et la commune) dispose maintenant d’une superbe salle de réunion « accessible » par un escalier…escamotable dans une trappe s’ouvrant dans un des vestiaires et éclairée par une unique fenêtre de toit…    Pour un projet d’un coût prévisionnel de 94 000 € (c’est le seul que l’on nous a fourni le jour de l’inauguration) dont 55 000 € à la charge de la commune, le « professionnalisme » dont parle la liste sur RMA semble avoir été pris en défaut pour cette réalisation phare de l’équipe sortante… 

Elle s’engage à : Effectuer la réalisation de l’assainissement  -1ére tranche : station d’épuration et 2éme tranche : hameaux 

Voir plus haut. Si on réfléchit soigneusement au système que l’on choisit, on peut réaliser l’ensemble de l’assainissement de la commune plus rapidement. 

Sécuriser la ressource en eau : recherche, réservoirs et réseaux. 

Il s’agit ici de l’adduction en eau potable. La priorité pour nous serait la réfection du réseau et la recherche d’économie de consommation avant la recherche de nouveaux approvisionnements.    

Mettre aux normes le réseau de bornes à incendies.  Oui, le bon fonctionnement des bouches d’incendie est du ressort de la commune, dont la responsabilité civile peut être mise en cause, et cela va avec la réfection des réseaux.   Réaménager les voiries du bourg : trottoirs et sécurisation, aménagement pour les personnes à mobilité réduites y compris dans les bâtiments publics. Mettre en place un Programme pluriannuel d’entretien des voiries communales et rurales. 

Nous sommes d’accord, peu de choses ont été faites ces dernières années dans ce domaine sauf dernièrement les ralentisseurs.  Nous souhaitons également proposer une alternative au « tout voiture » en retrouvant ou en créant des cheminements pour piétons et vélos permettant de mieux se déplacer sans voiture.  Voir nos propositions sur ces différents points sur  http://dodiblog.unblog.fr/2008/03/01/mens-action-trieves-passion-2/    

Aménager les Parkings existants et créer de Nouveaux emplacements.   Poursuivre dans le cadre du Développement durable le programme d’éclairage public du bourg et des hameaux. 

Dans le cadre du Développement durable, il existe maintenant des systèmes encore moins gourmands, plus discrets afin de minimiser la « pollution lumineuse nocturne » et modulable suivant les heures. Pour ce sujet comme pour d’autres, il est utile de s’entourer de conseils (CAUE, professionnels, personnes ressources…). 

Acquérir des terrains pour constituer des réserves foncières : ·  pour le développement des Zones artisanales et la construction d’un bâtiment relais pour faciliter l’installation de nouvelles entreprises. ·  pour permettre également aux jeunes et aux personnes à revenus modestes d’accéder à la location et à la propriété.  Tout à fait d’accord mais alors pourquoi avoir voulu faire exactement l’inverse à 1 mois des élections en vendant la parcelle municipale du Pré Colombon et cela sans aucune contrepartie concernant le logement pour les « jeunes et [les] personnes à revenus modestes » Cette parcelle avait été justement acquise par une municipalité précédente dans le but d’influer sur l’aménagement de cette zone en permettant la réalisation de logements accessibles à tous. L’intérêt général n’aurait pas été pris en compte si la vente avait été finalisée comme cela était prévu.  Voir dossier Pré Colombon sur  http://dodiblog.unblog.fr/2008/02/06/pre-colombon-un-besoin-dinformation-et-de-concertation/     Poursuivre l’effort de communication entrepris. 

Il y a eu un effort au début de la mandature, c’est vrai mais nous avons le sentiment que le Conseil municipal s’est refermé sur lui-même petit à petit.  Pourquoi avoir refusé toute explication publique sur le dossier du pré Colombon ?  Pourquoi ne plus avoir réuni la commission urbanisme ? Pourquoi refuser une nouvelle réflexion (qui ne retardait en rien la poursuite du dossier) sur les choix d’assainissement ?  En matière de communication, nous avons la volonté sincère d’informer la population. Nous souhaitons notamment la création d’un véritable site internet d’information sur lequel chaque commission disposerait d’un espace et sur lequel les rapports, enquêtes publiques…seraient mis en ligne. Nous souhaitons la (re)création de commissions ouvertes avec des appels réguliers à participer et les moyens de travailler, la tenue de réunions publiques (au moins) annuelles, la création d’un conseil municipal de jeunes et d’enfants…  Les habitants, les associations et les professionnels du Trièves font preuve d’un dynamisme exceptionnel, sachons en profiter car toutes les énergies méritent d’être écoutées et mobilisées.  

En continuation de l’action en faveur du Sport et de la jeunesse, nous réaliserons le réaménagement du Stade de foot et la création d’un Terrain d’entraînement, ainsi que l’aménagement du nouvel Espace multi-jeux. 

Nous souhaitons également penser, pour les jeunes et les moins jeunes, aux autres sports, à la musique, au théâtre, aux arts plastiques…  Nous souhaitons la création d’une école de Musique. Nous souhaitons faire participer les adolescents à l’élaboration de projets qui leur tiendraient à cœur.      Nous veillerons à ce que les Mensois bénéficient d’un accès aisé au gymnase.  Idée intéressante. L’actuelle municipalité n’avait pas émis beaucoup de demandes concernant l’utilisation des équipements publics présents ou à venir sur la commune. Il a, par exemple, fallu que ce soit le principal du collège qui propose que la (future) salle de spectacles du (futur) collège soit aménagé de telle manière qu’elle puisse être utilisable par la commune.    

Le Projet de déviation, a nécessité beaucoup d’énergie au cours du dernier mandat. Les terrains ont été acquis et la déclaration d’utilité publique menée à bien.  A ce jour, les revirements techniques ont triplé le coût du projet, ce qui ne permet plus à la commune d’assurer seule le financement. Affaire à suivre… mais le dossier doit être poursuivi.   Nous veillerons à la construction du nouvel EHPAD (ex Maison de Retraite) principal employeur de la commune. 

Une commune se doit de s’intéresser de plus près à la réalisation d’un tel équipement : à son exemplarité en matière d’efficacité énergétique et d’éco-construction, aux relations qu’il va entretenir avec le reste de la commune, à la facilité pour ses résidants de se rendre au centre du bourg, ou au moins de ne pas se sentir relégués…   

Nous poursuivrons l’action en faveur du renforcement des compétences intercommunales et à la reprise rapide du Projet de fusion des trois communautés de communes du Trièves. 

Nous sommes d’accord sur ce point tout en continuant de respecter toutes les communes. Nous pourrions commencer par mettre en commun de nouvelles compétences : le tourisme par exemple.  Nous reconnaissons que les élus de Mens ont été constants dans cette démarche et pas très aidés par la Communauté de Commune. Ils ne se sont par contre pas beaucoup investis dernièrement au SAT.  On ne parle pas beaucoup d’intercommunalité dans cette campagne « municipale » alors que de plus en plus de compétences en relèvent et qu’il s’agit aussi d’une campagne « intercommunale » !  Nous souhaitons pour notre part, comme pour la commune, que la population soit associée à la vie de la communauté de communes (commissions ouvertes, réunions publiques annuelles, conseil communautaire de jeunes et d’enfants, réunion de la CdC alternativement dans chaque commune…).  

Nous poursuivrons l’effort pour un Urbanisme maîtrisé, respectueux de l’environnement. 

Pour que l’urbanisme soit « maîtrisé », il faut qu’il soit pensé et discuté avec la population vraiment informée, les élus vraiment formés et des professionnels dont on peut alors discuter les orientations en toute connaissance de cause.    

Notre équipe sera disponible pour être à votre écoute et faire de Mens un village encore plus vivant et où il fait bon vivre.    

Indications relatives au vote 

La gestion de notre commune est une affaire sérieuse qui doit être conduite par des personnes motivées et unies.  Aussi nous vous invitons à voter pour la liste complète sans panachage ni rature. Mais sachez que si vous modifiez votre bulletin de vote, le nombre de noms laissés sur celui ci doit être au maximum de 15

Non, il peut y avoir plus de 15 noms si l’ordre des noms ne prête pas à confusion mais pour éviter toute erreur mieux vaut ne pas dépasser 15 effectivement.

En tout état de cause seuls les 15 premiers noms seront comptabilisés

Un nom mal orthographié entraîne sa nullité. 

Encore non, si la volonté de l’électeur est claire, il n’y a aucune raison d’annuler le bulletin.

  Voir à ce sujet le mémento du candidat pour les communes de moins de 2500 habitants sur http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/les_candidatures/candidatures/downloadFile/attachedFile_2/memento__muninf3500_17012008.pdf?nocache=1200576309.13 

et notre guide du panachage sur : http://menselections.unblog.fr/index.php?s=guide+du+panachage

Pour mémoire, nous avions également fait un comparatif de notre programme avec celui d’Annette Pellegrin, c’est içi: Première réunion de la liste Pellegrin, compte rendu et commentaires

Réunion publique de Mens action, Trièves passion

 41.jpg

Nous conclurons la campagne du premier tour avec une

Réunion publique : Samedi 8 mars 20h30,

Au Centre culturel de Mens

Nous vous attendons nombreux !

Nous rappelons que la campagne est close samedi 8 mars à minuit (article R.26 du code électorale). Voir le mémento du candidat du ministère de l’intérieur, page 23: http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/les_candidatures/candidatures/downloadFile/attachedFile_2/memento__muninf3500_17012008.pdf?nocache=1200576309.13 

&&&&&&&

Pour nous contacter

Tél: 04 76 34 89 07

Courriel : ododinot@yahoo.fr

Pour suivre notre campagne

http://menselections.unblog.fr/

Mens action, Trièves passion dans le Dauphiné

Cliquez sur l’image pour agrandir:

daube1.jpg

daube2.jpg

Le dauphiné libéré du vendredi 7 mars, page 17, section Trièves

Mens action, Trièves passion: notre position sur l’assainissement

filtresplantesderoseaux.gif 

Traitement des eaux usées par filtres plantés de roseaux 

————————

Une étude portant sur l’assainissement de la commune a été réalisée par le cabinet SAFÈGE et rendue en 2007. Elle a été suivie d’une enquête publique dont le rapport est consultable en Mairie.

Lors du Conseil Municipal du 27 février, le dernier de la mandature, il était prévu d’entériner le choix de l’entreprise maître d’œuvre du SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) d’une part et le choix de l’entreprise maître d’œuvre pour la réalisation de l’assainissement collectif (réhabilitation du réseau et construction d’une station d’épuration pour le bourg) d’autre part.

Pour la Mairie, cette procédure est la suite logique du processus entamé avec l’étude.

Le Maire a bien voulu nous préciser le contexte des consultations.

Pour les montants envisagés d’honoraires (aux alentours de 14 000 € pour le SPANC et de 85 000 € pour l’assainissement collectif) c’est la règle du marché à procédure adaptée (M.A.P.A.) qui s’applique.

Pour la maîtrise d’œuvre du SPANC, la Mairie a consulté deux cabinets. Le matin du 27 février, l’un deux n’avait toujours pas répondu. Aussi, il n’était plus évident que le choix allait se faire le soir là.

Pour la maîtrise d’œuvre de l’assainissement collectif, la Mairie a consulté trois entreprises. Il nous a été expliqué que les dossiers établis par deux de ces entreprises ne répondaient pas à certaines demandes du cahier des charges : prise en compte du contexte (c’est à dire au minimum prendre connaissance de l’étude réalisée), moyens envisagés pour l’information du public, prise en compte du développement durable…

Nous comprenons la volonté d’avancer sur ce dossier de la part de la municipalité mais selon nous, des questions restent en suspens dans les résultats de l’étude.

Nous avons donc demandé au Maire par lettre remise avant le conseil municipal et dans des termes mesurés de bien vouloir ne pas prendre, lors de ce dernier conseil, de décision définitive qui engagerait la future Municipalité quelle qu’elle soit.

Nous n’avons pas été entendus, puisqu’une entreprise a été choisie pour la maitrise d’œuvre du SPANC (rappelons que en fin de matinée, il n’y avait encore qu’une seule réponse) et qu’un bureau d’étude a également été choisi pour l’assainissement collectif, largement par défaut donc puisque les deux autres ne répondaient pas de manière satisfaisante au cahier des charges. Le bureau choisi est, par contre, censé bien connaître l’étude puisque c’est lui qui l’a réalisée.

Nous vous faisons part ci-dessous de notre lettre et de nos explications techniques afin que chacun puisse se faire son idée.

Hervé Hugueny, Arnaud Behiels

—————————————

Mens, le 27 février 2008

Monsieur le Maire,

Nous prenons acte que votre Municipalité a mené à bien l’étude préalable et l’enquête publique associée concernant l’assainissement de notre Commune.

Au moment de choisir la Maîtrise d’Œuvre de la réalisation de l’assainissement du Bourg, plusieurs questions nous paraissent actuellement encore sujettes à discussion sans remettre en cause le travail déjà effectué.

Nous vous présentons un aperçu de nos interrogations ci-dessous.

Devant ces interrogations et étant donné l’approche des Élections Municipales auxquelles vous ne vous représentez pas, nous vous demandons de bien vouloir ne pas prendre, ce soir, de décision définitive qui engagerait la future Municipalité quelle qu’elle soit.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sentiments distingués.

Hervé Hugueny, Arnaud Behiels, Jérémy Light, Olivier Dodinot

—————————


L’assainissement à MENS et le Schéma Général d’Assainissement

Sur le fond, on peut s’interroger sur l’urgence qu’il y a à choisir un maître d’oeuvre pour l’assainissement, et aussi se demander si ce choix fixe de façon définitive les solutions qui seront mises en oeuvre.

Sur les détails, il parait nécessaire de savoir pourquoi la filière « Boues activées », assez chère en investissement et en dépenses de fonctionnement, a été préférée à la filière « Filtre à roseaux » dans le document principal (aucune justification, aucune comparaison des coûts !). Voir paragraphe 3.1.1 page 9 de la phase 3 du Schéma Général d’Assainissement.

Dans le rapport du commissaire enquêteur, il y est fait mention succinctement sur le seul critère de l’arrivée d’eau de pluie dans le réseau (sans autres explications, ni références). La filière « Boues activées » a-t-elle une capacité supérieure dans ce domaine ?

Le fonctionnement annuel projeté a un coût qui parait exorbitant (95 680 € TTC/an !!!), bien au-delà de ce que pourrait coûter le fonctionnement d’une station à filtres à roseaux…

Des ratios de coût sur des stations existantes montrent qu’une enveloppe de 10 000 € serait largement suffisante pour l’entretien annuel de la station (bassins des filtres et abords). Ceci permettrait de minorer le prix de l’eau pour les abonnés d’environ 1 €/m3 ! Par ailleurs, le coût de la maintenance d’une station à filtres à roseaux étant surtout lié à du temps de main-d’œuvre, il est assez peu sensible au fatal renchérissement du prix de l’énergie qui va se produire dans les années à venir, contrairement au coût de maintenance d’une station à boues activées qui lui en est fortement dépendant.

En outre, une station à boues activées dimensionnée pour 2000 EH1 alors que seuls la moitié sont raccordés actuellement (en hiver) fonctionnera donc encore pendant quelques années à la moitié de sa capacité. Une station à filtre à roseaux est beaucoup plus souple de ce point vue (découpage du filtre principal en plusieurs parties), et très facilement extensible. Elle pourrait donc être construite a minima pour l’instant et être étendue par la suite (rajout de bassins accueillant les filtres à roseaux), pour peu que les réseaux et le terrain nécessaires à cette extension soient prévus dans l’étude d’avant-projet

Même en conservant cette taille de 2000 EH (qui n’est justifiée nulle part dans le document principal, mise à part la mention « estimation des populations futures » à la page 3 du rapport principal Phase 2), l’économie réalisée par la construction (125 000 € HT au grand minimum d’après des ratios de coût pour Saint Paul les Monestier => 462 €/EH, et estimation de 250 000 € d’économie d’après d’autres sources) et l’exploitation sur 20 ans d’une station à filtres à roseaux ne permettrait-elle pas de passer une partie du réseau (en commençant par l’aval) en séparatif, si cette condition est indispensable pour faire fonctionner une station à filtres à roseaux ?

L’économie de construction permettrait par exemple de refaire environ 1000 m de canalisations…

1 EH : Équivalent-Habitant, il s’agit d’une unité de quantification des flux polluants organiques produit dans un réseau de collecte par un habitant à temps plein raccordé à ce réseau.

filtreplantederoseaux.jpg

Vue d’un filtre à roseaux

Mens action, Trièves passion: 4 ème réunion de quartier

 41.jpg

Notre dernière réunion d’appartement se tiendra  ce soir vendredi 7 mars à 20h30, chez Olivier Dodinot et Catherine Vanrie, rue des Alpages à Mens. Facile à trouver, c’est la première maison à gauche en quittant Mens après le redoutable ralentisseur de Pouillane.

&&&&&&&

rma2small1.jpg

Notre liste était également présente sur l’antenne de Radio Mont Aiguille (104.4 Mhz), jeudi 6 mars de 10h55 à 11h15.

L’émission sera rediffusée vendredi 7 mars à partir de 15 heures. A vos transistors !

&&&&&&&

Encore plus fort, nous sommes présents sur le journal des Alpes de FR3: http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c38a_1920

Cliquez sur l’édition du Mercredi 5 mars, passez la pub, c’est autour de la 7 ème minute

&&&&&&& 

Et nous conclurons la campagne avec une

Réunion publique : Samedi 8 mars 20h30,

Au Centre culturel de Mens

&&&&&&&

Pour nous contacter

Tél: 04 76 34 89 07

Courriel : ododinot@yahoo.fr

Mens action, Trièves Passion: notre programme résumé

41.jpg

 Notre programme résumé

LA COMMUNE DE MENS : démocratique et vivante

  • Création de commissions ouvertes à tous avec les moyens de travailler sérieusement (formation, mise à disposition de documentation…) : Jeunesse, Urbanisme, logement, mobilités, Assainissement, Vie quotidienne…
  • Transformer le Site Internet municipal en un vrai espace d’information : espace pour chaque commission, mise en ligne des rapports importants…
  • Création d’un Conseil Municipal de jeunes et d’enfants
  • Faire réaliser une analyse financière annuelle par le Trésor Public pour un calcul de l’impact fiscal des projets
  • Création de bornes d’accès gratuites à Internet pour la consultation des services publics (à la Mairie, à la Médiathèque…)
  • Nous tiendrons au moins une fois par an une grande réunion publique sur l’avancée de nos projets et la vie de la Commune

FONCTIONNEMENT DE L’INTERCOMMUNALITE

  • Avec comme nécessité, une meilleure représentation des Communes, une vraie information/participation de la population, une plus grande efficacité des services nous soutenons le projet de fusion des 3 Communautés de Communes et du SAT.

Cette grande communauté devra avoir des commissions ouvertes et un site Internet bien conçu comme indiqué pour la mairie de Mens.

  • Création d’un Conseil Communautaire de jeunes et d’enfants
  • Les Conseils communautaires devront se tenir alternativement dans les différentes communes en impliquant la population.

JEUNESSE : Une commune à l’écoute des jeunes

  • Encourager les activités pour les adolescents qui seront invités à participer à la commission pour l’élaboration des projets qui leur tiennent à cœur.
  • Suivant les décisions de la Commission, création en accès libre d’un skate/roller-parc, terrain de basket…
  • Création d’un Conseil Municipal de jeunes et d’enfants
  • Encourager l’utilisation de produits locaux et bios pour les repas et cantines

PERSONNES AGEES – HANDICAPÉS

  • Création de logements adaptés (accessibilité) et réflexion sur des logements communautaires alternative à la Maison de retraite.
  • Soutien aux associations d’aide à domicile (SIAD, ADMR) et d’animation (Cueille la vie, Trièves présence)

PETITE ENFANCE, MAISON DE L’ENFANCE

  • Favoriser le développement des places dans la crèche et/ou développer l’agrément de nounous indépendantes
  • Accueil périscolaire : compétence pour l’accompagnement des devoirs
  • Assouplir le système d’inscription pour accueillir plus d’enfants,
  • Vacances : développer le plein air, les camps en été (plein air, étranger…)

CULTURE LOISIRS et SPORTS

  • Aide aux associations et soutien pour leur permettre de mettre en place une politique respectueuse de l’environnement (achats groupés de fournitures écologiques, conseil…)
  • Développer un pôle d’activité autour de la Maison de l’enfance pour mieux utiliser l’infrastructure
  • Développer la coopération avec les structures équivalentes de proximité : Clelles, Monestier de Clermont, La Mûre…(pour inscriptions à distance ou accès par minibus par exemple)
  • Création d’une école de musique communale ou intercommunale (en relation avec les associations ou projets existants)
  • Favoriser le rapprochement culturel avec d’autres communes d’Europe : débuter avec une Commune du Royaume-Uni par l’intérmédiaire d’anglais installés dans le Trièves et intéréssés par le projet. Cela peut encourager les voyages de découvertes, les échanges linguistiques, les échanges de maison…
  • Cette démarche peut éventuellement aboutir à la création d’un jumelage.
  • Les échanges culturels initiés avec la Palestine nous paraissent une initiative intéréssante à poursuivre

URBANISME – LOGEMENT

  • Nous souhaitons la mixité sociale dans la commune.
  • Nous favoriserons donc le logement social pour un objectif de 20% à long terme à Mens et dans le Trièves.
  • Nous soutiendrons également l’accession sociale et écologique à la propriété
  • Nous visons un objectif d’économie d’énergie et d’excellence environnementale pour tous les bâtiments publics professionnels et privés

(exigences sur les programmes de construction de bâtiments publics, soutien actif des opérations de conseil vers les particuliers et entreprises…)

  • Nous planterons un rideau d’arbre pour masquer la zone artisanale des Terres du ruisseau très visible du bourg

TRANSPORT, DEPLACEMENT

1 – DANS MENS

  • Protection des piétons aux étroitures de Mens en commençant par celle du crédit agricole.
  • Attache vélo à différent endroits de Mens, parking vélo à l’école
  • Création ou recréation de parcours piétonnier et vélos dans Mens.
  • Stationnement alterné rue docteur Senebier pour y ralentir le trafic.

2 – DANS LE TRIEVES

  • Nous proposons un rabattement par taxi sur les gares de Clelles et Monestier comme dans le canton de Clelles.
  • Nous soutiendrons la création du site de mobilités & covoiturage et le lancement de l’autopartage sur Mens.

EAU

  • Nous étudierons toutes les pistes pour réaliser des économies d’eau : encouragement de la récupération des eaux de pluie, conseil pour l’installation de dispositifs réducteurs de consommation (moussoirs, pomme de douche), de chasses d’eau économes et de toilettes sèches

ASSAINISSEMENT

  • Remise en état des réseaux actuels en séparant eaux usées et eau de pluie et en visant tout de suite la norme la plus moderne
  • Assainissement des eaux usées par filtres à roseaux, système plus économique et qui permet une décentralisation du traitement des hameaux

DÉCHETS

  • Multiplication des sites de compostage
  • Amélioration du tri sélectif par une explication régulière des avantages écologiques et en coûts pour la collectivité et donc sur notre facture.

ÉCONOMIE

  • L’identité “écologique” de notre Territoire confortée par l’existence de l’Agenda 21 du Trièves primé au niveau national est pour nous un atout primordial qu’il faut encourager et valoriser. C’est une nécessité d’avenir et cela permettra un développement local durable (création d’emplois locaux, meilleure animation économique et touristique tout au long de l’année)

  • Nous soutiendrons le développement de l’agriculture biologique
  • Nous nous opposerons fermement à l’ouverture d’un grand supermarché qui déséquilibrerait le commerce local.
  • Nous favoriserons l’implantation d’un commerce multi-activité. Exemple: un pressing qui ferait les clefs, location de vélo et de vidéo.

TOURISME

  • La promotion doit se faire à l’échelle du Trièves.
  • Création d’une carte Trièves qui offrirait accès à une multitude de services

42.jpg

Entrez avec nous à la mairie de Mens !

Mens action, Trièves passion !

Nous avons formé une liste indépendante qui veut défendre des valeurs de transparence, de participation de tous à la gestion du territoire et de développement soutenable. Ces trois exigences guideront nos actions pour la Commune et pour la Communauté de Communes.

candidat1.jpg

cand2.jpg

cand3.jpg

cand4.jpg

Hervé Hugueny

38 ans

Ingénieur écologue hydrobiologie

Eco-construction

Olivier Dodinot

47 ans

Kinésithérapeute

Administrateur Office du Tourisme

Arnaud Behiels

45 ans

Architecte

Chargé d’analyse de risques

Jérémy Light

65 ans

Spécialiste Assainissement naturel

Suite à notre première réunion publique le 15 février dernier, nous organisons des Réunions d’appartements à 20h30:

  • Mardi 4 mars: chez Véronique et Frédéric GASPARD,

chemin de la reine des prés, le Levas

  • Mercredi 5 mars: chez Madame Geneviève FOLMER,

rue des dames

  • Jeudi 6 mars: chez Claire GROSHENS et Thomas GOUJON,

rue du docteur Senebier

  • Vendredi 7 mars: chez Catherine VANRIE et Olivier DODINOT,

rue des Alpages

Pour obtenir des précisions sur l’adresse, vous pouvez téléphoner.

 

Et nous concluerons la campagne avec une

Réunion publique : Samedi 8 mars 20h30,

Au Centre culturel de Mens

Pour nous contacter

Tél: 04 76 34 89 07

Courriel : ododinot@yahoo.fr

Pour suivre notre campagne

http://menselections.unblog.fr/

1234



Fatima NEKKAZ, Candidate du... |
OXYGENE |
Villemomble en mouvement p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saint-Paul-lès-Dax ville à ...
| Tous ensemble pour Liancourt
| Michaël BRUEL