• Accueil
  • > Recherche : zone trieve limite

Résultat pour la recherche 'zone trieve limite'

Programme de la liste Joubert: notre analyse

Analyse critique du programme de la liste Mens pour tous Mens avant tout (JOUBERT/CHABERT) à partir de la profession de foi, et des propos tenus lors de la réunion publique et sur RMA    

En noir, la profession de foi, en vert, nos propres propositions et commentaires. 

Notre équipe, solidaire et apolitique, dans la continuité de la municipalité sortante poursuivra l’action entreprise, riche en réalisations attendues depuis longtemps (salle multiactivités, zone artisanale, schéma d’assainissement, vestiaire foot, boulodrome, et bien d’autres). Elle continuera à limiter la pression fiscale et l’endettement. Elle bénéficie grâce à l’équipe sortante d’une bonne santé financière et d’une situation saine. Le Maire se consacrera uniquement et totalement à la commune.    Zone artisanale :   

img9726.jpg

Il est bien d’avoir prévu une zone artisanale, mais maintenant que la construction de 4 bâtiments est achevée, on déplore le résultat en terme de paysage esthétique. Nous ne savons pas si l’architecte conseil ou le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement), structure départementale qui conseille gratuitement les particuliers et les communes (CAUE de l’Isère http://www.caue-isere.org/) ont été consultés mais cette zone souffre de l’absence de plan d’ensemble et de la non réflexion de la municipalité sur ce que pourrait être un tel projet d’aménagement.  Sans gêner nullement la construction de bâtiments destinés à des entreprises, il est possible de réfléchir à (et d’imposer) l’utilisation de certains matériaux, de certaines couleurs de bardages, de toitures qui harmoniseraient l’ensemble.  D’autant, que cette zone surplombante est très visible depuis le bourg.     

Schéma d’assainissement : 

La directive européenne n°91/271/CEE du 21 mai 1991 impose pour les collectivités comme la notre, la mise en place d’un traitement (assainissement) des eaux usées avant le 31 décembre 2005. Nous sommes donc en retard comme de nombreuses autres communes.  Le schéma général d’assainissement établi par le cabinet SAFèGE en 2006 laisse dans l’ombre le chiffrage d’une station entièrement à « filtres à roseaux » pour lui préférer une station classique à boues activées complétée il est vrai d’une petite « finition » par filtres à roseaux.  Pour nous, suivant le type de station que l’on choisit, on peut faire une économie d’investissement comprise entre 125 000 € et 250  000 € sur la construction de la station et une économie de 80 000 € par an sur l’entretien de la station. Il n’était donc pas urgent de voter au dernier conseil municipal le choix du cabinet à qui la commune attribue la maîtrise d’œuvre de cette réalisation. Le cabinet choisi se trouve être la SAFEGE alors même que le commissaire enquêteur dans ses conclusions préconisait « La Commune et SAFEGE devraient conduire une étude rigoureuse sur : 1) l’évaluation de la population à l’horizon 2015 conditionnant :  2) le dimensionnement des installations, donc le montant de l’investissement et des coûts d’exploitation,  3)l’évaluation des consommations facturées à l’horizon 2015. »    La SAFEGE, pour financer le projet qu’elle recommande, chiffrait dans son schéma directeur le prix de l’eau à 4,33 €/m3 (après prise en compte d’une correction à la baisse suite à une erreur sur les taux d’emprunt pratiqués) par rapport à un coût actuel moyen de 1,70 €/m3 soit une augmentation de 254%. Nous estimons que rien qu’avec les économies annuelles de fonctionnement, on peut faire baisser ce coût prévisionnel de 1 €/m3.  Nous pensons également, que la municipalité aurait pu anticiper cet effort financier en augmentant régulièrement le prix de l’eau pour se constituer une réserve et avoir moins recours à l’emprunt.  La commune verse à l’agence de bassin Rhône Méditerranée une « taxe pollution » pour absence d’assainissement de ses eaux. Plus le système choisi est bien calibré et économique, plus on peut le réaliser rapidement et plus vite on se libère de cette taxe.    Des informations sur la question de l’assainissement à Mens sur  http://menselections.unblog.fr/2008/03/06/mens-action-trieves-passion-notre-position-sur-lassainissement/ 

Vestiaire foot, du Stade Laurent Turc 

 img0058.jpg

Sur le principe, rien à dire, sur la qualité de la construction non plus (dans la mesure où il s’agit d’une construction conventionnelle).  Mais sur le projet au sens de l’usage du bâtiment alors là, oui !  L’entrepreneur à convaincu en cours de chantier la municipalité d’utiliser le grand espace laissé libre sous comble du fait de la pente traditionnelle de la toiture.  L’idée est bonne (vraiment) mais il aurait fallu l’avoir un peu plus en amont du projet, car le FCSI (et la commune) dispose maintenant d’une superbe salle de réunion « accessible » par un escalier…escamotable dans une trappe s’ouvrant dans un des vestiaires et éclairée par une unique fenêtre de toit…    Pour un projet d’un coût prévisionnel de 94 000 € (c’est le seul que l’on nous a fourni le jour de l’inauguration) dont 55 000 € à la charge de la commune, le « professionnalisme » dont parle la liste sur RMA semble avoir été pris en défaut pour cette réalisation phare de l’équipe sortante… 

Elle s’engage à : Effectuer la réalisation de l’assainissement  -1ére tranche : station d’épuration et 2éme tranche : hameaux 

Voir plus haut. Si on réfléchit soigneusement au système que l’on choisit, on peut réaliser l’ensemble de l’assainissement de la commune plus rapidement. 

Sécuriser la ressource en eau : recherche, réservoirs et réseaux. 

Il s’agit ici de l’adduction en eau potable. La priorité pour nous serait la réfection du réseau et la recherche d’économie de consommation avant la recherche de nouveaux approvisionnements.    

Mettre aux normes le réseau de bornes à incendies.  Oui, le bon fonctionnement des bouches d’incendie est du ressort de la commune, dont la responsabilité civile peut être mise en cause, et cela va avec la réfection des réseaux.   Réaménager les voiries du bourg : trottoirs et sécurisation, aménagement pour les personnes à mobilité réduites y compris dans les bâtiments publics. Mettre en place un Programme pluriannuel d’entretien des voiries communales et rurales. 

Nous sommes d’accord, peu de choses ont été faites ces dernières années dans ce domaine sauf dernièrement les ralentisseurs.  Nous souhaitons également proposer une alternative au « tout voiture » en retrouvant ou en créant des cheminements pour piétons et vélos permettant de mieux se déplacer sans voiture.  Voir nos propositions sur ces différents points sur  http://dodiblog.unblog.fr/2008/03/01/mens-action-trieves-passion-2/    

Aménager les Parkings existants et créer de Nouveaux emplacements.   Poursuivre dans le cadre du Développement durable le programme d’éclairage public du bourg et des hameaux. 

Dans le cadre du Développement durable, il existe maintenant des systèmes encore moins gourmands, plus discrets afin de minimiser la « pollution lumineuse nocturne » et modulable suivant les heures. Pour ce sujet comme pour d’autres, il est utile de s’entourer de conseils (CAUE, professionnels, personnes ressources…). 

Acquérir des terrains pour constituer des réserves foncières : ·  pour le développement des Zones artisanales et la construction d’un bâtiment relais pour faciliter l’installation de nouvelles entreprises. ·  pour permettre également aux jeunes et aux personnes à revenus modestes d’accéder à la location et à la propriété.  Tout à fait d’accord mais alors pourquoi avoir voulu faire exactement l’inverse à 1 mois des élections en vendant la parcelle municipale du Pré Colombon et cela sans aucune contrepartie concernant le logement pour les « jeunes et [les] personnes à revenus modestes » Cette parcelle avait été justement acquise par une municipalité précédente dans le but d’influer sur l’aménagement de cette zone en permettant la réalisation de logements accessibles à tous. L’intérêt général n’aurait pas été pris en compte si la vente avait été finalisée comme cela était prévu.  Voir dossier Pré Colombon sur  http://dodiblog.unblog.fr/2008/02/06/pre-colombon-un-besoin-dinformation-et-de-concertation/     Poursuivre l’effort de communication entrepris. 

Il y a eu un effort au début de la mandature, c’est vrai mais nous avons le sentiment que le Conseil municipal s’est refermé sur lui-même petit à petit.  Pourquoi avoir refusé toute explication publique sur le dossier du pré Colombon ?  Pourquoi ne plus avoir réuni la commission urbanisme ? Pourquoi refuser une nouvelle réflexion (qui ne retardait en rien la poursuite du dossier) sur les choix d’assainissement ?  En matière de communication, nous avons la volonté sincère d’informer la population. Nous souhaitons notamment la création d’un véritable site internet d’information sur lequel chaque commission disposerait d’un espace et sur lequel les rapports, enquêtes publiques…seraient mis en ligne. Nous souhaitons la (re)création de commissions ouvertes avec des appels réguliers à participer et les moyens de travailler, la tenue de réunions publiques (au moins) annuelles, la création d’un conseil municipal de jeunes et d’enfants…  Les habitants, les associations et les professionnels du Trièves font preuve d’un dynamisme exceptionnel, sachons en profiter car toutes les énergies méritent d’être écoutées et mobilisées.  

En continuation de l’action en faveur du Sport et de la jeunesse, nous réaliserons le réaménagement du Stade de foot et la création d’un Terrain d’entraînement, ainsi que l’aménagement du nouvel Espace multi-jeux. 

Nous souhaitons également penser, pour les jeunes et les moins jeunes, aux autres sports, à la musique, au théâtre, aux arts plastiques…  Nous souhaitons la création d’une école de Musique. Nous souhaitons faire participer les adolescents à l’élaboration de projets qui leur tiendraient à cœur.      Nous veillerons à ce que les Mensois bénéficient d’un accès aisé au gymnase.  Idée intéressante. L’actuelle municipalité n’avait pas émis beaucoup de demandes concernant l’utilisation des équipements publics présents ou à venir sur la commune. Il a, par exemple, fallu que ce soit le principal du collège qui propose que la (future) salle de spectacles du (futur) collège soit aménagé de telle manière qu’elle puisse être utilisable par la commune.    

Le Projet de déviation, a nécessité beaucoup d’énergie au cours du dernier mandat. Les terrains ont été acquis et la déclaration d’utilité publique menée à bien.  A ce jour, les revirements techniques ont triplé le coût du projet, ce qui ne permet plus à la commune d’assurer seule le financement. Affaire à suivre… mais le dossier doit être poursuivi.   Nous veillerons à la construction du nouvel EHPAD (ex Maison de Retraite) principal employeur de la commune. 

Une commune se doit de s’intéresser de plus près à la réalisation d’un tel équipement : à son exemplarité en matière d’efficacité énergétique et d’éco-construction, aux relations qu’il va entretenir avec le reste de la commune, à la facilité pour ses résidants de se rendre au centre du bourg, ou au moins de ne pas se sentir relégués…   

Nous poursuivrons l’action en faveur du renforcement des compétences intercommunales et à la reprise rapide du Projet de fusion des trois communautés de communes du Trièves. 

Nous sommes d’accord sur ce point tout en continuant de respecter toutes les communes. Nous pourrions commencer par mettre en commun de nouvelles compétences : le tourisme par exemple.  Nous reconnaissons que les élus de Mens ont été constants dans cette démarche et pas très aidés par la Communauté de Commune. Ils ne se sont par contre pas beaucoup investis dernièrement au SAT.  On ne parle pas beaucoup d’intercommunalité dans cette campagne « municipale » alors que de plus en plus de compétences en relèvent et qu’il s’agit aussi d’une campagne « intercommunale » !  Nous souhaitons pour notre part, comme pour la commune, que la population soit associée à la vie de la communauté de communes (commissions ouvertes, réunions publiques annuelles, conseil communautaire de jeunes et d’enfants, réunion de la CdC alternativement dans chaque commune…).  

Nous poursuivrons l’effort pour un Urbanisme maîtrisé, respectueux de l’environnement. 

Pour que l’urbanisme soit « maîtrisé », il faut qu’il soit pensé et discuté avec la population vraiment informée, les élus vraiment formés et des professionnels dont on peut alors discuter les orientations en toute connaissance de cause.    

Notre équipe sera disponible pour être à votre écoute et faire de Mens un village encore plus vivant et où il fait bon vivre.    

Indications relatives au vote 

La gestion de notre commune est une affaire sérieuse qui doit être conduite par des personnes motivées et unies.  Aussi nous vous invitons à voter pour la liste complète sans panachage ni rature. Mais sachez que si vous modifiez votre bulletin de vote, le nombre de noms laissés sur celui ci doit être au maximum de 15

Non, il peut y avoir plus de 15 noms si l’ordre des noms ne prête pas à confusion mais pour éviter toute erreur mieux vaut ne pas dépasser 15 effectivement.

En tout état de cause seuls les 15 premiers noms seront comptabilisés

Un nom mal orthographié entraîne sa nullité. 

Encore non, si la volonté de l’électeur est claire, il n’y a aucune raison d’annuler le bulletin.

  Voir à ce sujet le mémento du candidat pour les communes de moins de 2500 habitants sur http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/elections/les_candidatures/candidatures/downloadFile/attachedFile_2/memento__muninf3500_17012008.pdf?nocache=1200576309.13 

et notre guide du panachage sur : http://menselections.unblog.fr/index.php?s=guide+du+panachage

Pour mémoire, nous avions également fait un comparatif de notre programme avec celui d’Annette Pellegrin, c’est içi: Première réunion de la liste Pellegrin, compte rendu et commentaires

Première réunion de la liste Pellegrin, compte rendu et commentaires

Un compte rendu de la réunion de la liste d’Annette Pellegrin à l’espace culturel selon des notes prises ce jour.=> Sont notés en vert les commentaires de notre liste et nos propres propositions. On pourra aussi se référer à notre programme en cliquant ici: Programme électoral

———————–

Il y avait foule à l’espace culturel ce samedi . La promotion avait été bien faite avec une annonce recto verso couleur dans chaque boite aux lettres. Les Mensois étaient également curieux de voir, enfin, une des « grandes écuries » se mettre en route.

Les membres de l’équipe commencent par se présenter sauf Gérard Chevally non disponible. Par la suite, à part quelques brèves interventions, la parole ne sera prise que par 5 d’entre eux. Les futurs adjoints en cas de succès ?

L’assainissement

Cela est annoncé comme une priorité de la liste Annette Pellegrin. Pour ce qui est de la technique choisie, on évoque le traitement par roseaux sans plus de précisions. On parle aussi de la nécessité de relier les hameaux au système central d’assainissement.

=> Pour nous, le traitement par roseaux s’impose pour une commune de la taille de Mens. Il ne nécessite que 2 mètres carrés par équivalent/habitants pour un coût de 400 euros hors réseau. Par ailleurs, il permet un traitement décentralisé des eaux avec un petit filtre à roseaux pour chaque hameau évitant ainsi des frais de raccordement prohibitifs.

La déviation

Annette Pellegrin annonce qu’elle a reçu une lettre du président du Conseil Général en date du 11 février lui annonçant que le département allait prendre en charge celle ci à hauteur de 75%. Par ailleurs, le carrefour en Y  à la jonction entre la D526 venant de Clelles et la D34 venant de Monestier de Clermont sera réaménagé. Une seconde déviation reliant la route venant de La Mure à celle de Cordéac est évoquée pour le long terme.

=> Il y a quelques mois, le maire actuel recevait de la DDE, pour cette déviation, une estimation du coût des travaux  qui avait soudainement triplée passant de 500 000 à 1 500 000 euros. La conseillère générale soulignait alors que cette déviation était du strict ressort de la Commune de Mens et que le Conseil Général, en dehors de sa subvention initiale de 115 000 euros, ne pourrait qu’aider à financer les accès à la déviation à partir des 2 Départementales mais sans engagement sur la date de ce financement. Nous notons avec satisfaction que l’aménagement, qui est de bon sens, du carrefour RD 526 / RD 34 est maintenant envisagé conjointement à la déviation.

Voir l’article que j’avais écrit à ce propos qui avait été également diffusé dans les Nouvelles du Pays de Janvier: La déviation de Mens

Les transports Mens – Grenoble

On parle de coordonner les horaires des trains avec ceux des bus Grindler venant de Mens. On parle aussi de taxis de rabattement de Mens vers les gares pour les handicapés qui seraient aussi accessibles pour les non handicapés…

=> Nous sommes très volontaires sur la question des taxis de rabattement, voir : La situation actuelle des transports dans le Trièves, nos propositions

Hygiène

Concernant la divagation des chiens et des crottes subséquentes, il est proposé un dialogue avec les habitants des quartiers. Pour les conteneurs  du tri sélectif, un passage plus fréquent pourra être demandé à la Communauté de Communes.

La fusion des Communautés de Communes du Trièves

Annette Pellegrin s’y déclare favorable et rappelle que le département a créé un territoire Trièves. Cependant les élus ont refusés de s’y engager au cours de leur dernière année de mandat, préférant laisser cela à leurs successeurs.

Un participant l’interpelle sur la lettre, écrite en commun avec les 2 autres conseillers généraux du Trièves, qu’elle a envoyé aux conseillers municipaux des communes des cantons de Monestier et Clelles, le jour ou ils devaient se prononcer pour la fusion de leurs Communautés de Communes (CDC). Dans cette lettre, ils déconseillaient cette fusion.

Annette Pellegrin explique que cette fusion aurait créé une structure supplémentaire. Par ailleurs, cette fusion aurait abouti à une taxe professionnelle unique (TPU) qui aurait contraint Mens à s’aligner sur le taux de taxe professionnelle des communes riches proche des barrages comme Avignonet. La fusion devra donc se faire progressivement et par projet.

Michel Guiguet insiste sur le fait qu’on a poussé à la fusion en promettant des subventions alors qu’il aurait fallu d’abord se mettre d’accord sur ce qu’on voulait faire ensemble. Il cite l’intérêt d’une mutualisation pour créer des réserves foncières et lutter contre la spéculation.

=> Ces propos sur la fusion sont peu compréhensibles sur plusieurs points et demandent à être explicités. La fusion de 2 ou 3 CdC en une seule se substitue aux CdC existantes et les remplace. Plus tard le SAT (Syndicat d’Aménagement du Trièves) est amené à fusionner également avec cette « super » CdC puisque avec cette fusion des CdC sa raison d’être (porter des projets à l’échelle du Trièves et pouvoir bénéficier de financements publics) disparaît.

Au final, à la place de 3 CdC et du SAT, nous n’aurions plus qu’une seule entité et à la place de trois niveaux de gestion (Commune, CdC, SAT) nous n’en aurions plus que 2 (Commune et CdC fusionnée).

Par ailleurs, la TPU aboutit à terme à plutôt augmenter les taux des Commune riches (Avignonet) et à plutôt baisser celui des Communes dans la situation de Mens. Après vérification, les chiffres le prouvent. Les communes du canton de Monestier dont celle d’Avignonet sont déjà en TPU pour un taux de16.46%. A Mens, nous avons un taux communal de 16.92% et un taux intercommunal de 3.29% soit un total de 20.21%. Nous n’avons donc pas à craindre une augmentation des taux du fait de la mise en place de la TPU !

Nous sommes d’accord concernant la remarque de Monsieur Guiguet mais soutenons une démarche plus volontaire vers la fusion, en cherchant l’accord avec les autres communes, dès le début du mandat. Dans le cas contraire, on risque de conclure dans 5 ans qu’il est trop tard pour agir et qu’il faut attendre les prochaines élections…

Il est par contre nécessaire d’évoquer comment les élus souhaiteraient gérer la Communauté de Communes actuelle. Rappelons-le, nous votons les 9 et 16 mars pour élire des conseillers municipaux et donc automatiquement des conseillers communautaires. Ils seront en effet désignés par les nouveaux Conseils Municipaux. Il s’agit d’une élection au deuxième degré (c’est à dire pas directement par les électeurs). Il est donc essentiel que les candidats aux élections municipales nous parlent également de la Communauté de Commune comme ils le font de la Commune et nous communiquent aussi sur ce sujet leur programme, leurs propositions pour informer et faire participer la population et leur manière de gérer et de rendre compte de leur action.

Nos propositions détaillées sur ces points seront disponibles prochainement.

Les services publics

L’accessibilité pour les handicapés pose assez peu de problèmes, des bordures de trottoirs sont à revoir. Il faut lutter pour le maintien des services publics.

=> Concernant les handicapés, il faut également songer à créer des logements adaptés quasi inexistants sur Mens.

Vie quotidienne

La  signalétique des parkings extérieurs doit être améliorée. Les pots de fleurs du Breuil devront être « habillés » ou remplacés.

=> Cette amélioration de la signalétique fait également partie de notre programme. Concernant les fameux pots de fleurs, et même si leur sort n’est pas prioritaire, nous proposons de remplacer une partie d’entre eux par des attaches vélos qui permettront d’améliorer la visibilité de ce moyen de transport et l’aspect écologique de la commune.

Participation

Des commissions urbanisme, assainissement, transport, jeunesse, culture et tourisme seront créées avec pour chacune un élu en charge. Leurs propositions seront validées par le Conseil Municipal. On évoque l’idée d’une limite budgétaire fixée au départ pour limiter les frustrations.

=> De bonnes idées. La création de commissions tourisme et culture vont être délicates, ces compétences étant tout ou partie délégués à la Communauté de Communes.

Nous proposons également la désignation de citoyens tirés au sort qui pourraient intervenir pendant les conseils municipaux.

Nous souhaitons également la mise en ligne, sur le site internet de la Mairie, de tous les rapports importants classés par thèmes (déviation, hôpital local…) afin que chacun puisse suivre l’évolution des dossiers.

Urbanisme

L’actuelle ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager) très contraignante pour le centre ville sera remplacée à terme par un PLU (Plan Local d’Urbanisme). Cela permettra l’utilisation de nouveaux matériaux pour la future zone du Pré Colombon si elle s’oriente vers l’éco-construction.

=> Cela fait sens. Nous ferons très prochainement un article sur notre vision précise du logement sur Mens.

Economie

On aidera à la création d’entreprise par la mise en place de réserves foncières déjà évoquées. On favorisera les micro entreprises pour éviter de devenir une cité dortoir. On s’opposera à la création d’un supermarché. La filière chanvre devrait pouvoir créer des activités de transformation locales.

=> Nous sommes d’accord. On peut aussi souhaiter la création d’un commerce multi activité (pressing, clef, location de DVD). Nous saluons la filière chanvre, l’usine de défibrage se fera dans le nord Isère mais on peut envisager de valoriser sur place d’autres produits de cette culture (huile et graine).
 

Tourisme

La promotion doit se faire dans le cadre du Trièves et en synergie avec Terre Vivante. Ecotourisme allie écologie et économie.

=> Encore d’accord. L’identité « écologique » de notre Territoire confortée par l’existence de l’Agenda 21 du Trièves (primé au niveau national !) est pour nous un atout qu’il faut encourager et valoriser. Nous proposons la création d’une carte Trièves permettant l’accès à de multiples activités après un paiement unique (transport, visite de Terre Vivante, du Musée du Trièves…)

Les quads et 4X4

Une loi de 1991 précise qu’ils doivent rester sur les chemins carrossables. Une commune peut de surcroît en interdire la circulation sur certaines portions de son territoire.

=> Toujours d’accord; Et mettre des barrières si nécessaires !

Olivier Dodinot

Notre programme

Voici le texte que nous avons envoyé aux Nouvelles du pays le 10 janvier pour publication début février. Notre programme s’est précisé depuis. Vous pourrez donc suivre notre campagne électorale au cours des semaines à venir sur ce blog.

 —————————————

ELECTIONS A MENS 

Une quinzaine d’habitants du Trièves, de toutes opinions, se sont réunis pour parler du futur de Mens et de sa région dans le cadre des futures élections. Ils se sont mis d’accord sur une première série d’actions, indiquées ci dessous, qu’il leur parait important de voir mises en oeuvre au cours des prochaines années. Au 10 janvier, date limite d’envoi aux nouvelles du pays pour publication début février, nous étions prêt à discuter de ces projets avec les candidats déclarés. Un certain nombre d’entre nous étaient également volontaires pour être inclus dans une liste afin d’y défendre leurs idées. Si cela s’avérait impossible, certains pourrait constituer une liste autonome même incomplète. Vous pouvez suivre l’avancement de leur projet sur: http://menselections.unblog.fr ou en téléphonant au 04 76 34 89 07.

Olivier Dodinot

LES GRANDES LIGNES

Nous soutenons un fonctionnement simplifié et transparent avec une implication de la population pour la commune et la communauté de commune qui sera appelé à fusionner. Le dialogue devra être noué avec les adolescents et le projet d’hôpital local mené à bien. Le développement des surfaces commerciales sera maîtrisé, l’activité artisanale et touristique encouragée. Nous favoriserons l’accession à la propriété à coût raisonnable. Nous proposerons une alternative au tout voiture. La limitation de la consommation d’énergie et de production des déchets sera une priorité. L’assainissement des eaux devra être réalisé au meilleur coût.

FONCTIONNEMENT DE LA COMMUNE DE MENS

Notre programme img2759small

Faire réaliser une analyse financière annuelle par le trésor public pour un calcul de l’impact fiscal des projets Création de commission urbanisme et assainissementAppel répété au public pour la participation à toutes les commissions tout au long du mandatRapprochement avec des communes de pays avoisinants pour un jumelage éventuel dans l’optique d’échanges linguistiques et culturelsMise en ligne des rapports importants sur le site de la mairie (comme par exemple les études sur la déviation). Et classement par thème des informations sur ce site pour une meilleure visibilité (Exemple: hôpital local, assainissement…)Information immédiate sur le site internet et sur les panneau lumineux en cas d’événements imprévus (coupure d’eau…)Bonne collaboration avec majorité ou opposition. Tribune pour “l’opposition” dans le journal de Mens
 

FONCTIONNEMENT DE L’INTERCOMMUNALITE trieves2.jpg

Fusion des 3 Communautés de communes de Monestier, Clelles et Mens. Cela est cohérent avec la création du territoire Trièves par le conseil général.Cela apporterait un supplémént de 150 000 euros par an pour le territoire par la Dotation générale d’équipement.Cela permettrait d’éviter d’avoir un empilement de 3 structures (communes, communautés de communes, Syndicat d’Aménagement du Trièves) pour une population de 8500 habitants et donc permettrait d’avoir des économies d’échelles.Cette grande communauté devrait avoir des commissions ouvertes et un site internet bien conçu comme indiqué pour la mairie de Mens  

ASPECTS SOCIO-CULTURELS  

Compétence  à l’aide aux devoirs pour l’accueil péri-scolaire à la maison de l’enfance Soutien à la création d’une école de musique sur le modèle de celle de Monestier de Clermont.Création d’un espace pour activités en libre service: skate, rollers

PERSONNNES AGEES

Mise en oeuvre de la construction de l’hopital local selon les plans établis. Soutien aux associations d’aide à domicile (SIAD, ADMR) et d’animation (Cueille la vie, Trièves présence)

 

ECONOMIE Nous prenons note de l’ouverture prochaine d’un petit supermarché Casino à Mens. Mais nous nous opposerons fermement durant tout le mandat à l’ouverture d’un grand supermarché qui déséquilibrerait le commerce local .Nous favoriserons un commerce multi-activité . Exemple: un pressing qui ferait les clefs, location de vélo et de vidéo
Il faudra faire une extension de la zone artisanale, des terrains proches de la première tranche sont disponibles. Les activités compatibles avec l’habitat doivent aussi être encouragées au centre bourg.
Tourisme: création d’une carte Trièves qui offrirait accès à une multitude de services après un paiement unique (transport, visite de terre vivante et du musée du Trièves, location de vélo , visite guidée de Mens…)

LOGEMENT

 img3330small.jpg

Un exemple à suivre !

Avec 54 logements sociaux, la commune de Mens possède 10 % de logements de ce type. Pour le Trièves le taux est de 8%. Le taux de rotation annuel est de 18% , les locataires restent donc en moyenne plus de 5 ans. Ce nombre de logements sociaux pourraient augmenter légèrement dans les prochaines années par la réhabilitation de logements anciens du centre ville.

Pour désengorger le logement social locatif, nous favoriserons l’accession sociale à la propriété par la création d’un lotissement de “maison à 100 000 euros” sur le modèle architectural de la rue du Ménil à Mens. Petit terrain pour un faible coût du foncier mais exigence sur la qualité écologique. Nous soutiendrons la création en centre ville de logement pour personne âgées dépendantes.


TRANSPORT, DEPLACEMENT
 
 1 – DANS MENS

img3333small.jpg 

            Les étroitures                                                       

Protection des piétons aux étroitures de Mens en commençant par celle du crédit agricole. Attache vélo à différent endroits de Mens, parking vélo à l’école . Devis sur une borne de recharge électrique pour vélos et voitures électriques. Etude approfondie du cadastre et recréation éventuelle de parcours piétonnier dans Mens. Stationnement alterné rue docteur Senebier pour y ralentir le trafic . Meilleur signalisation des parkings excentrés.La déviation: une réalisation au meilleur coût devra être faite avec l’aide du conseil général.

img3334small.jpg

Parking à vélo?

2 – DANS LE TRIEVES

Nous proposons un rabattement par taxi sur les gares de Clelles et Monestier comme dans le canton de Clelles si la ponctualité des TER Grenoble-Clelles devient acceptable. Nous soutiendrons la création d’un site de transport & covoiturage et le lancement de l’autopartage sur Mens.


ECOLOGIE 
 

Les réseaux actuels sont très anciens avec un taux de fuite de 40% à améliorer. Le cout de l’assainissement des eaux usées par filtre à roseau est d’environ 400 euros par habitants hors réseau. Un systéme décentralisé permettrait sans doute de limiter les couts.Nous viserons un programme d’économie d’énergie dans les batiments publics. Nous planterons un rideau d’arbre pour masquer la zone artisanale des terres du ruisseaux très visible du bourg. Nous veillerons à une meilleure esthétique de la seconde tranche de cette zone. Nous multiplierons les plateformes de compostage afin de diminuer le volume et le cout des ordures à traiter.




Fatima NEKKAZ, Candidate du... |
OXYGENE |
Villemomble en mouvement p... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Saint-Paul-lès-Dax ville à ...
| Tous ensemble pour Liancourt
| Michaël BRUEL